Comment choisir le meilleur réseau immobilier ?

J’ai eu dernièrement une conversation très sympa avec un agent mandataire en immobilier sur LinkedIn. En gros, la question était quel est le meilleur réseau immobilier ? (IAD, Capifrance, SAFTI, Optimhome, Efficity) ?

Quitter le charme feutré des bureaux d’une agence traditionnelle pour devenir un “SDF de l’immobilier” comme certains agents immobiliers “traditionnels” les appellent ? Dire non à ces permanences mais aussi à cette équipe sympa et ce patron bienveillant et de bon conseil ?

Décidément, choisir c’est renoncer soit au confort, soit à la liberté !

Choisir le meilleur réseau immobilier

Parce que tous les réseaux de mandataires se disent le meilleur réseau immobilier du monde… Et parce que seul X vous proposera LE pack publicitaire gratuit et plus performant que Chuck Norris.

Parce que quel que soit votre expérience et votre parcours professionnel, vous trouverez toujours un réseau qui vous promettra monts et merveilles ou plutôt espèces sonnantes et trébuchantes.

Commençons par là : l’argent.

Il faudra vous acquitter d’un pack publicitaire fixe mensuel (compter de 160 à 360 € HT par mois), que vous vendiez ou non.

Il faudra aussi payer une commission sur vos ventes, de l’ordre de 5 à 30%, dégressive au fur et à mesure de l’augmentation de votre chiffre d’affaires (avec remise à zéro en début d’année).

Il faudra enfin payer tous vos frais professionnels : fournitures, déplacements (indemnités kilométriques de préférence), même si les formations sont prises en charge par le réseau (et sur ce point il y a d’immenses écarts qualitatifs).

Vous exercerez sous le statut d’agent commercial en immobilier immatriculé au RSAC (registre spécial des agents co).

Si vous débutez, l’avantage de choisir un très bon réseau de mandataires immobiliers réside dans la qualité des formations et de l’accompagnement. Par contre, si vous n’avez pas la capacité à vous prendre en mains et à travailler “sans surveillance”, c’est très risqué.

Si vous êtes un vendeur expérimenté et un indépendant autonome, c’est la formule qui vous permet de maximiser vos honoraires !

Calculez vos indemintés kilométriques avec votre propre agenda en ligne



Choisir une agence “vitrée” bien implantée

Seule une agence physique, avec des collègues que vous verrez tous les jours, des mandats et des anecdotes partagés vous garantissent le meilleur apprentissage.

Vous êtes farouchement opposé(e) à l’ubérisation et tout ce qui s’y apparente.

Enfin, vous croyez aux 3 règles de succès du commerce (emplacement, emplacement, emplacement).

Enfin, vous préférez le statut plus rassurant de salarié (quitte à subir les avances sur commissions et leurs avanies). Parce que vous avez besoin d’encadrement et de direction.

Dans tous ces cas de figure, vous devriez privilégier l’agence physique traditionnelle.

Et l’argent dans tout ça ?

Les commissions sur ventes sont toujours plus faibles en agence (moitié moindres en moyenne que dans les réseaux de mandataires). Mais cela est (souvent, parfois, jamais) compensé par les ventes qui sont plus nombreuses.

L’organisation prévoit en général un pourcentage pour celui ou celle qui rentre le mandat (20-40%) et celui ou celle qui le sort (15-30%). Si vous faites les deux, bingo, vous touchez les deux commissions. Ces taux sont bien entendu réservés aux non salariés (agents co).

En agence traditionnelle (dite “vitrée” par les mandataires SDF susnommés pour désigner la vitrine physique), on peut être agent commercial en immobilier (à son compte) ou salarié (de plus en plus rare). Et si on est agent commercial, tous les frais détaillés dans la partie “réseau de mandataire” sont à prendre en charge :

  • frais de déplacements
  • fournitures (même si certaines sont partagées comme l’appareil reflex)
  • pack publicitaire (le plus souvent pris en charge par l’agence)

Synthèse entre réseau immobilier et agence

Ce qui avantage l’agence c’est un peu plus de stabilité dans les revenus, même s’ils sont plus faibles que dans les réseaux de mandataires. L’autre avantage de l’agence traditionnelle, c’est les collègues avec qui on passe du temps et on apprend le métier.

Mais tout ceci a un prix car une partie des revenus de l’agence sert à payer les locaux, la secrétaire et parfois le dirigeant s’il ne fait pas de commercial.

Difficile de faire un choix éclairé ?

Tirer le meilleur parti des deux mondes est fort possible. Ne restez pas seul chez vous, face à votre téléphone et à votre PC (et toutes les distractions possibles)… Sachez vous adjoindre des spécialités précieuses et mutualiser les dépenses…

On a vu travailler ensemble des équipes de mandataires sur un modèle d’agence virtuelle. Quand ils se complètent bien, et ne se tirent pas dans les pattes, en général ça carbure !

Enfin, pour beaucoup, gagner de l’argent dans l’immobilier revient le plus souvent à créer son propre réseau immobilier.

Calculez vos indemintés kilométriques avec votre propre agenda en ligne


Retour haut de page